Vendredi 8 avril 5 08 /04 /Avr 01:32

 

Aujourd'hui j'ai pleuré. C'était la première fois depuis des années, c'était la première fois que je ressentais une déchirure aussi profonde. Tu étais partie et tu laissais en moi au final un grand vide, celui d'avoir perdu l'être que j'aimais le plus. Désormais j'étais seul, réduis à moi-même... Et si la vie s'offrait à moi avec tout ce qu'elle avait, j'étais angoissé ne sachant que faire désormais. Maintenant seul, je devrais avancer par moi-même sans ta présence ni ton soutien. Cette réalité me devint d'un coup bien moins supportable que lorsque je me contentais de l'imaginer dans ma tête. Bien que je veuille te voir avancer, j'avais peur de ma propre faiblesse, reculer. Combien tu allais me manquer désormais et combien je n'arriverai pas à te remplacer, j'étais triste, et heureux, paradoxal me dirais tu...

 

Mais ce sentiment continuait de faire écho dans ma tête, je t'avais perdu...

Par Lean Athan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 5 avril 2 05 /04 /Avr 10:39

 

Je me rappelle encore notre, rencontre, bonheur ou tragédie, je ne saurai dire, et si mes sensations me paraissent tellement lointaine, j'en ressens encore, parfois, quelques frissons. Cette nuit-là, aussi loin que je me souvienne tu étais assise, et ne semblais prêter aucune attention à ce qui t'entourait. Par moments venait un être, un homme, qui se succédait à une longue liste d'intervenants. Tu devais les terrifier au point d'en pouvoir les chasser, et cela me fit peur. Je restais donc immobile, regardant encore ton être, quand finalement tu te levais et quittais ce lieu où seul je buvais tentant de retrouver ma rêverie. Mais tu m'en avais empêché, car en cette soirée, tu étais ma rêverie, combien même, je savais que je ne t'aimais pas, je savais que je voulais te toucher. Tu passas si près de moi, que l'espace d'un instant, une seconde peut-être, qui sait plus, nos regards se croisèrent. Un regard est parfois si puissant qu'il vous en glace le sang, je ne sus réellement ce que je ressentais et encore aujourd'hui je me le demande. Une fois sortie, tu te retournas et offrit ton regard, ce serait la première et la dernière fois que je te voyais. Lorsque tu partis, la salle redevint sombre, je me sentais défaits, perdu, mais cette fois-là un instant, mon rêve était une réalité.

Par Lean Athan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mardi 29 mars 2 29 /03 /Mars 00:22

 

Combien le temps passe et pourtant le souvenir d'une personne reste, comme une empreinte qui se scarifie sur l'âme, une cicatrice qui jamais ne guérit. Plus je cherche à t'oublier et plus je me rappelle ton être...

Par Lean Athan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 28 mars 1 28 /03 /Mars 06:04

 

2046_04.jpg

 

 

  Parce que toutes oeuvres, aussi sensibles soient elles méritent que l'on pose le regard dessus, 2046' est l'oeuvre d'un homme, un visionnaire, dont la création réclame toute notre attention. Unique 2046' est un des films les plus romantiques de ces dernières années, une ode a la passion d'un cinéaste, génial, à l'esthétisme parfait. La représentation à la fois simple et complexe de la nostalgie d'un être perdu dans sa rêverie, déchiré entre passé et futur.

 

2046', un film de Wong Kar Wai tout simplement...

 

 

Si l'expliquer est important, l'écrire n'en est que meilleur..

Par Lean Athan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 24 mars 4 24 /03 /Mars 13:52

Deux phrases d'ici et là qui sans doute ne verront jamais le jour ailleurs...

 

L'espoir n'est pas permis à celui qui chante sans cesse le refrain de tristesse, qui toute la nuit gémit, crie et hurle à la lune, le retour de sa déesse, de sa bien aimée, quand il ne reste que le vide et le désespoir. 

Je t'ai aimé avec tout ce que j'avais, avec mes tripes, à chaque respiration c'était ton être que je sentais, ton corps, mais cela ne te suffisait pas, il te fallait me posséder pleinement, arracher ma peau, et creuser mon corps, pour en sortir les entrailles. Voilà la haine que tu portais à mon égard. Je n'étais pas assez bien pour toi, juste une victime de plus.

Par Lean Athan
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

  • : The Book of Pain
  • The Book of Pain
  • : Book and Pain, Projects and Deliverance.

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus